[Biblio] Cognition in practice – Jean Lave

Jean Lave
Jean Lave en conférence

Jean Lave. Cela fait déjà plusieurs années que j’entends parler de ses travaux mêlant anthropologie et didactique des mathématiques.  Les tailleurs de costumes au Libéria : un terrain d’étude pour le moins original en sciences de l’éducation… Mais je n’étais pas allée plus loin. Et puis le mois dernier alors que je faisais de la biblio sur les questions de transfert en sciences de l’éducation, j’ai regardé l’une de ses conférences et je me suis convaincue que cette anthropologue était une grande dame à la pensée atypique et qu’il fallait que je lise ses travaux. J’ai donc acheté ce qui semblait être son livre le plus cité : Cognition in practice.

Cognition in practice

Bon, cette lecture n’a pas été facile. Au bout de quelques pages franchies difficilement sur les différentes approches cognitivistes du transfert, et leurs limites, je me suis souvenue des conseils de Pennac sur les droits du lecteur que mon côté bon élève tend à oublier : j’ai le droit de sauter des pages! Pas de libériens dans cet ouvrage. Petite déception. Mais comme prévu une pensée qui fait sortir des sentiers battus. Je vous partage donc quelques morceaux choisis qui m’ont marquée.

Des mathématiques au supermarché

Cet ouvrage synthétise plusieurs études de terrain sur les mathématiques hors de l’école : dans les supermarchés, sur le marché, dans un groupe de régime WeightWatchers, dans une usine. Les observations des chercheurs montrent que oui, dans la vie de tous les jours, les gens sont amenés à manipuler des nombres suivant des problèmes qui pourraient être traités avec des outils appris à l’école. Et que oui, la majorité du temps, les gens résolvent avec succès les problèmes mathématiques que leur pose leur quotidien : quel produit est le moins cher? Combien vais-je devoir rendre de monnaie? Ce qui est plus inattendu, c’est que très souvent les gens utilisent des stratégies qui ne sont pas celles apprises à l’école. Ils vont par exemple traiter les nombres en partant de la gauche, et non de la droite comme on le ferait à l’école quand on pose une addition. En y réfléchissant, je fais pareil au supermarché d’ailleurs… 

extrait livre Jean Lave
Cognition in practice, Jean Lave, p58

Continuité et transfert? Ou discontinuité du savoir…

À l’époque de la parution de cet ouvrage, la psychologie et les sciences de l’éducation se passionnent pour les questions de transfert : comment optimise-t-on le transfert de ce que l’on apprend à l’école à un autre contexte? Plusieurs études expérimentales sont alors construites pour tester des adultes qui ont quitté l’école et mesurer leur capacité à résoudre des petits problèmes « de la vie de tous les jours » en utilisant les outils de mathématiques. Et en général les résultats ne sont pas bons. Ils sont d’autant moins bons que la personne n’a pas fait de longues études et a quitté l’école il y a longtemps.

Jean Lave critique cette méthodologie qui postule que l’on applique dans la vie de tous les jours ce que l’on a appris à l’école.

En étudiant in situ les pratiques des adultes, elle montre que les méthodes utilisées par les adultes pour résoudre les problèmes numériques du quotidien ne sont en général pas celles apprises à l’école. Par exemple personne, ou presque, ne sort un papier pour résoudre avec papier-crayon un calcul qui permettrait de comparer les prix entre deux produits. Une étude sur des enfants qui vendent des fruits sur les marchés brésiliens montre qu’ils n’utilisent pas comme nous la multiplication pour obtenir le prix de 10 oranges. Ce qui ne les empêchent pas d’aboutir à la fin au prix juste.

Cognition in Practice, Jean Lave, p65

Contexte et contexte

Ces études nous amènent à nous questionner sur la notion de contexte. Est-ce que résoudre un problème de maths pendant que je fais mes courses c’est pareil que de résoudre un problème de courses pendant un cours de maths? Les recherches anthropologiques menées par Jean Lave et ses collaborateurs comparent ces deux contextes. 

Des maths pendant les courses

Pendant leurs courses, la compétence des adultes à résoudre des problèmes numériques n’est pas corrélée au nombre d’années qu’ils ont passé à l’école. 

Des courses pendant le test de maths

Par contre, dès que les chercheurs mettent ces adultes dans un dispositif expérimental de test, même si les problèmes sont, pour les chercheurs, contextualisés dans la vie de tous les jours parce qu’ils parlent d’oranges et de bananes, alors ces adultes deviennent beaucoup moins performants et cherchent à utiliser les techniques apprises à l’école. Dans ces conditions, leurs performances redeviennent corrélées au nombre d’années d’études.

Jean Lave rapporte une autre observation qui va dans ce sens et qui est très éloquente. Un enseignant de mathématiques apprend que l’un de ses élèves en échec scolaire officie hors de l’école comme compteur de score (il y a peut être un vrai nom pour ça) au bowling. Pour aider cet élève il décide de lui donner des problèmes contextualisés dans des situations authentiques de Bowling. Et c’est un échec.

Ainsi, les adultes ne font pas du tout les mêmes mathématiques lorsqu’ils sont dans une situation de test de problèmes de mathématiques déguisés avec des données de la vie courante, ou bien lorsqu’ils sont dans une situation de la vie courante, dans laquelle ils construisent eux un problème de mathématiques.

Cognition in Practice, Jean Lave, p66

Ces études remettent en cause la « continuité des savoirs » et la validité écologique des études du transfert de connaissances lorsque les situations de test sont perçues par les participants comme de situations d’examen et non comme des situations de la vie de tous les jours.

La cognition est socialement située : les réflexions que nous allons mener dépendent de notre perception de la situation.

Mathématiques, physique, vie de tous les jours

Il faut donc prendre en compte le contexte tel qu’il est perçu par les élèves, ou les étudiants, ou les participants à l’étude. En effet, dans cet ouvrage, Jean Lave montre que lorsqu’ils sont dans une situation qu’ils perçoivent comme une situation scolaire de mathématiques, les adultes appliquent ce qu’ils ont compris du contrat didactique des mathématiques : appliquer un algorithme et ne pas se fier à l’intuition. Parfois – souvent – au détriment du sens. En physique, un autre article que je commentais récemment (Planinic et al 2013) montre que les étudiants qui échouent en contexte de physique alors qu’ils savent résoudre la tâche en mathématiques, échouent car ils cherchent à appliquer « la bonne formule », comme on se doit de le faire en physique.

Extrait de Planinic 2013.

Alors que tous  les enseignants sont je pense d’accord pour dire que ce qui est important c’est de comprendre, nos enseignements persuadent nos élèves que le contrat didactique dans nos classes est d’utiliser un algorithme, ou une formule. Pas de comprendre, pas d’utiliser leur bon sens, leur intuition comme ils le feraient dans la vie de tous les jours. Alors que nous aimerions qu’ils enrichissent les outils disponibles pour leur vie de tous les jours (faire 35×10 en ajoutant un zéro, c’est plus simple que de faire 3 paquets de 35 qu’on additionne, et de rajouter encore 35), les élèves apprennent à l’école des outils pour résoudre plus ou moins bien les problèmes de l’école, et ils apprennent dans la vie de manière intuitive les outils dont ils ont besoin tous les jours. Avant de jeter bébé avec l’eau du bain, l’école avec ses difficultés, je me demande si l’une des clés du problèmes ne réside pas dans le dénigrement régulier que nous, enseignants, faisons des savoirs et des pratiques quotidiennes? Qui fait que nous opposons en tout l’école, ses savoirs, et la vie de tous les jours…

Références


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search